UNE SECONDE VIE GRACE A LA COUTURE.

Il y a des rencontres qui nous marquent à jamais, des projets qui nous bouleversent et des femmes qui, par leur dévouement, leur force et leur détermination, nous montrent que tout est possible : qu’il est possible de changer de vie, qu’il est possible de reprendre son destin en main, qu’il est possible de découvrir qui on est vraiment. Comment ? Avec du fil et une aiguille et, avec un peu de chance aussi. Découvrons ensemble le joli témoignage de Mauricia, la directrice du centre d‘hébergement de Pu O Te hau, en Polynésie. Elle nous parle de ces femmes qui ont réussir à reprendre le fil de leur vie grâce à la couture et le coup de pouce de la plateforme Réaliz.

Parlez-nous de votre association et de votre participation à Réaliz

Nous sommes le centre d’hébergement d’urgence Pu O Te Hau. Le Pu O Te Hau a vocation à : Accueillir, pour protéger et mettre à l’abri les femmes, avec ou sans enfants, victimes de violences conjugales. Le centre a été ouvert grâce à la Fédération du conseil des femmes de Polynésie. En 2016, en regardant la télévision, je suis tombée sur une publicité qui parlait du dispositif Réaliz. J’ai tout de suite saisi l’opportunité. J’en ai parlé au reste de l’équipe et nous avons monté le projet en un rien de temps. Nous aidons les femmes toute l’année en mettant en place différentes actions mais, pour cela, nous devons souvent taper aux portes pour essayer de trouver un soutien, des partenaires, une aide. Comme je le dis souvent, l’associatif est un élan du coeur, il faut tout donner mais ne rien attendre en retour.
Cette fois ci, avec Réaliz, c’était différent. Nous n’avons pas eu à taper aux portes, c’est la plate-forme Réaliz qui cherchait à soutenir des projets ! Alors nous n’avons pas hésité a soumettre le nôtre : « La femme, une citoyenne en devenir ». Plus qu’un projet, c’est une conviction, un état d’esprit. Et le jury l’a bien compris car, il nous a décerné le premier prix. On ne s’y attendait pas.

Une reconnaissance plus qu’une récompense ?

En Polynésie, 30 000 CPF représentent une somme considérable. Bien sûr, nous étions contentes. Mais les plus méritantes, ce sont ces femmes, qui ont pu changer de vie grâce aux cours de couture. Elles se sont senties encouragées, soutenues, importantes. Elles se disaient que si Réaliz avait cru en elles, alors elles aussi se devaient de tout faire pour réussir. Et elles l’ont fait ! Les femmes sont si courageuses, ce sont des battantes.

Avec la dotation, nous avons aidé une dizaine de femmes avec des parcours et des histoires différentes. Les cours se sont étalés sur 3mois intensifs. Je me souviens de cette femme enceinte, qui n’avait jamais fait de couture et qui se disait qu’elle n’y arriverait jamais. Elle a commencé la couture et très vite, elle s’est découvert une passion. Elle s’est sentie pousser des ailes. A la fin, elle conseillait même les autres et les encourager à continuer. Finalement, elle a pu réaliser 8 couvertures pour son enfant à naître. D’autres femmes, se sont mises à récupérer des chutes de tissus pour confectionner leurs draps, les taies d’oreillers, des couvertures et ont vu qu’en faisant les choses par elle-même, elles pouvaient faire des économies et même obtenir des revenus complémentaires en vendant leurs créations. Depuis, elles savent toutes qu’elles ont de l’or entre les mains. Elles sont autonomes, indépendantes financièrement et surtout elles savent qu’elles sont capables. Elles n’ont besoin de personnes. On leur a tendu la main et depuis elles se sont relevées. L’expérience Réaliz les a véritablement transformées de l’intérieur. Enfin, et c’est le plus important, ce qu’elles croyaient avoir perdu, l’expérience Réaliz leur a rendu. Leur dignité et leur confiance en elle. Et ça, ça n’a pas de prix.

Et quel avenir pour votre association, que voudriez-vous dire aux femmes que vous accompagnez ?

Mesdames, ayez l’audace de croire en vous. Aujourd’hui, vous le faites pour vous et demain vous ouvrez la voie à vos enfants, à vos filles et aux générations à venir. Soyez l’exemple. Depuis les cours de couture, notre association continue ces activités. Actuellement nous nous concentrons sur l’amélioration des conditions de vie des femmes qui sont dans notre centre d’hébergement. Mettre en place des ateliers nous coûte de l’argent et il faut rémunérer les intervenants. Malheureusement nous ne pouvons pas toujours le faire. Nous avons toujours besoin d’aide financière.

Partager cet article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*