Auteur : Gaëlle

UNE SECONDE VIE GRACE A LA COUTURE.

Il y a des rencontres qui nous marquent à jamais, des projets qui nous bouleversent et des femmes qui, par leur dévouement, leur force et leur détermination, nous montrent que tout est possible : qu’il est possible de changer de vie, qu’il est possible de reprendre son destin en main, qu’il est possible de découvrir qui on est vraiment. Comment ? Avec du fil et une aiguille et, avec un peu de chance aussi. Découvrons ensemble le joli témoignage de Mauricia, la directrice du centre d‘hébergement de Pu O Te hau, en Polynésie. Elle nous parle de ces femmes qui ont réussir à reprendre le fil de leur vie grâce à la couture et le coup de pouce de la plateforme Réaliz.

Parlez-nous de votre association et de votre participation à Réaliz

Nous sommes le centre d’hébergement d’urgence Pu O Te Hau. Le Pu O Te Hau a vocation à : Accueillir, pour protéger et mettre à l’abri les femmes, avec ou sans enfants, victimes de violences conjugales. Le centre a été ouvert grâce à la Fédération du conseil des femmes de Polynésie. En 2016, en regardant la télévision, je suis tombée sur une publicité qui parlait du dispositif Réaliz. J’ai tout de suite saisi l’opportunité. J’en ai parlé au reste de l’équipe et nous avons monté le projet en un rien de temps. Nous aidons les femmes toute l’année en mettant en place différentes actions mais, pour cela, nous devons souvent taper aux portes pour essayer de trouver un soutien, des partenaires, une aide. Comme je le dis souvent, l’associatif est un élan du coeur, il faut tout donner mais ne rien attendre en retour.
Cette fois ci, avec Réaliz, c’était différent. Nous n’avons pas eu à taper aux portes, c’est la plate-forme Réaliz qui cherchait à soutenir des projets ! Alors nous n’avons pas hésité a soumettre le nôtre : « La femme, une citoyenne en devenir ». Plus qu’un projet, c’est une conviction, un état d’esprit. Et le jury l’a bien compris car, il nous a décerné le premier prix. On ne s’y attendait pas.

Une reconnaissance plus qu’une récompense ?

En Polynésie, 30 000 CPF représentent une somme considérable. Bien sûr, nous étions contentes. Mais les plus méritantes, ce sont ces femmes, qui ont pu changer de vie grâce aux cours de couture. Elles se sont senties encouragées, soutenues, importantes. Elles se disaient que si Réaliz avait cru en elles, alors elles aussi se devaient de tout faire pour réussir. Et elles l’ont fait ! Les femmes sont si courageuses, ce sont des battantes.

Avec la dotation, nous avons aidé une dizaine de femmes avec des parcours et des histoires différentes. Les cours se sont étalés sur 3mois intensifs. Je me souviens de cette femme enceinte, qui n’avait jamais fait de couture et qui se disait qu’elle n’y arriverait jamais. Elle a commencé la couture et très vite, elle s’est découvert une passion. Elle s’est sentie pousser des ailes. A la fin, elle conseillait même les autres et les encourager à continuer. Finalement, elle a pu réaliser 8 couvertures pour son enfant à naître. D’autres femmes, se sont mises à récupérer des chutes de tissus pour confectionner leurs draps, les taies d’oreillers, des couvertures et ont vu qu’en faisant les choses par elle-même, elles pouvaient faire des économies et même obtenir des revenus complémentaires en vendant leurs créations. Depuis, elles savent toutes qu’elles ont de l’or entre les mains. Elles sont autonomes, indépendantes financièrement et surtout elles savent qu’elles sont capables. Elles n’ont besoin de personnes. On leur a tendu la main et depuis elles se sont relevées. L’expérience Réaliz les a véritablement transformées de l’intérieur. Enfin, et c’est le plus important, ce qu’elles croyaient avoir perdu, l’expérience Réaliz leur a rendu. Leur dignité et leur confiance en elle. Et ça, ça n’a pas de prix.

Et quel avenir pour votre association, que voudriez-vous dire aux femmes que vous accompagnez ?

Mesdames, ayez l’audace de croire en vous. Aujourd’hui, vous le faites pour vous et demain vous ouvrez la voie à vos enfants, à vos filles et aux générations à venir. Soyez l’exemple. Depuis les cours de couture, notre association continue ces activités. Actuellement nous nous concentrons sur l’amélioration des conditions de vie des femmes qui sont dans notre centre d’hébergement. Mettre en place des ateliers nous coûte de l’argent et il faut rémunérer les intervenants. Malheureusement nous ne pouvons pas toujours le faire. Nous avons toujours besoin d’aide financière.

Partager cet article :

Comment rendre son association visible grâce à Facebook ?

Vous avez une association et vous aimeriez booster sa visibilité ? Facebook est un fabuleux outil, gratuit et accessible à tous pour toucher une cible large. Mais réussir la création de sa page n’est pas toujours facile. Suivez donc nos quelques astuces qui vont vous faire gagner un temps précieux et qui vont vous donner les clefs pour créer de véritables interactions avec votre communauté.

(suite…)

Projet poterie pour tous : une expérience Réaliz réussie

Notre petite saga « Que sont-ils devenus » nous emmène aujourd’hui en Guyane pour retrouver Emilie Tillard, enseignante bienveillante et passionnée, qui voulait rendre l’art accessible aux élèves de l’école Eugène Honorien à Rémire Montjoli. Depuis longtemps déjà, elle avait constaté les bienfaits de la pratique de l’art en général, et de la poterie en particulier, sur le comportement des élèves de sa classe et voulait ouvrir la pratique au plus grand nombre. Tentée par l’aventure Réaliz, elle décide, en 2016, de soumettre son projet : « Poterie pour tous ». Retour sur une initiative qui a changé tout un village.

(suite…)

Partager cet article :

Conseil des femmes de la Polynésie Française : interview de l’association gagnante (2016)

En Polynésie Française, la première place du concours Réaliz 2016 avait été décernée à l’association Conseil des Femmes de la Polynésie Française et leur projet « La femme, une citoyenne en devenir ». 

 

A travers la mise en place  de différents ateliers au sein d’un centre d’hébergement, cette association avait à coeur d’accueillir et d’accompagner les femmes ayant subi des violences conjugales et/ou familiales.  La principale finalité de ces ateliers : permettre aux femmes de retrouver confiance en elles et améliorer leur estime d’elles-mêmes.

 

L’association a ainsi pu compter sur un soutien financier de 300 000 CPF de la part de Réaliz. Cette somme leur a permis de proposer aux femmes une formation complète en couture durant 3 mois, dont les objectifs étaient les suivants :

  • développer des connaissances techniques de base de la couture
  • favoriser une insertion économique des femmes
  • redonner aux femmes confiance en elles et en leurs capacités

 

Retrouvez l’interview de la directrice de l’association qui nous explique plus en détails comment l’aventure Réaliz a contribué à la réussite de son projet.

Comme mentionné à la fin de vidéo, n’hésitez plus à soumettre votre projet solidaire. Vous pourriez vous aussi accomplir l’oeuvre qui vous tient à coeur  ! 🙂

Partager cet article :

Que se passe-t-il pour les finalistes de Réaliz ?

Plus de 252 projets reçus et 158 validés pour cette première édition de Réaliz.

Les votes sont terminés depuis le 31 juillet à minuit et les 5 projets ayant récoltés le plus de votes pour chacun des territoires (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion, Polynésie et Nouvelle-Calédonie) sont en lice pour se partager jusqu’à 30 000€ de dotations.

Vous vous demandez ce qu’il se passe maintenant pour les finalistes Réaliz ? On vous explique tout !Réaliz-coeur

(suite…)

Portrait d’association : Association Pass pour la réussite en Nouvelle- Calédonie

 

Bonjour Papara Peva !

Pouvez-vous nous présenter l’association Pass pour la Réussite ?

Pass pour la Réussite est un Programme d’Accompagnement et de Soutien Scolaire.
C’est une association Loi 1901 qui existe depuis maintenant 10 ans.  Le dispositif est lancé en 2006 sur les communes de l’intérieur de la province Sud, puis en 2007 il s’étend progressivement sur les communes  de l’agglomération en touchant Nouméa et le Mont Dore.  Elle finit de s’implanter sur l’ensemble des communes en 2010.
Elle compte 8 permanents, 15 agents PPIC (Programme Provincial d’Insertion Citoyen) mis à disposition par la province Sud, une centaine d’intermittents et des salariés de PASS.
Elle est pilotée par un conseil d’administration composé de 9 membres issus du milieu de l’enseignement. La structure est dirigée depuis sa création pour Mr Jean Pierre DENNEMONT.

UNE-à prendre-2015-07-05 pass pour la réussite A84.jpeg

Quel est le but de votre association ?

Cette association a pour but de contribuer à la réussite des enfants scolarisés en province Sud, notamment par la mise en œuvre d’actions d’accompagnement scolaire par le renforcement de l’implication des parents dans le rôle éducatif.

(suite…)

Partager cet article :

DYS GUYANE : PORTRAIT D’ASSOCIATION EN GUYANE

Notre tour des associations continue, et aujourd’hui, Réaliz se rend en Guyane pour vous présenter l’association Dys Guyane.

Née il y a 4 ans, Dys Guyane est une association de parents qui a pour mission d’aider des enfants atteints de difficultés d’apprentissage scolaire.

Son but ?

  • sensibiliser les personnes sur la souffrance des enfants et des parents
  • conseiller et soutenir les parents d’enfants dys

  • mais également dédramatiser le terme « dys », trop souvent incompris ou connoté négativement

L’association intervient également auprès des établissements scolaires pour informer et conseiller les élèves mais aussi les professeurs.

Depuis la naissance de Dys Guyane, 250 parents ont déjà sollicité l’association pour échanger sur les difficultés rencontrées.

Et maintenant découvrez l’interview de Mme Shelby, une des fondatrices de l’association :

Réa s’engage auprès d’Odysséa à La Réunion !

Pourquoi Réa s’engage auprès d’Odysséa ?odyssea_974

Au-delà du projet Réaliz que vous êtes nombreux à suivre, la marque Réa est, depuis plusieurs années déjà, engagée dans des actions qui viennent en aide aux personnes en difficulté. En Martinique par exemple, Réa prend une part active en faveur de l’association Madinina Bikers. Par altruisme me direz-vous oui, mais surtout par conviction « Tout seul, on va plus vite. Ensemble, on va plus loin. »

(suite…)

Eclats de l’île : portrait d’association à La Réunion

Aujourd’hui, Réaliz se rend à la Réunion pour vous présenter l’association Eclat de l’île !

Cela fait maintenant 12 ans que l’association intervient au sein des hôpitaux pédiatriques. Le concept ? Des comédiens professionnels sont formés spécifiquement pour jouer des pièces aux enfants… déguisés en clowns !

Qu’est-ce qui motive Eclat de l’Ile ? Faire passer de véritables moments de joie, de rires, de rêves… mais surtout soutenir les enfants à l’hôpital en leur offrant des moments divertissants pendant leur séjour.

Deux fois par semaine, les clowns se rendent à l’hôpital et distillent leur bonne humeur ! Au programme : des spectacles hauts en couleurs, des blagues à gogo, des jeux de rôle et des rires !

Découvrez en image l’interview de Delphine Colmas, directrice de l’association Éclat de l’ile :